Hephaistos

Connu comme le mythique dieu du Feu et des métaux, des forges et des volcans, Hephaistos reste l’un des douze dieux de l’Olympe les plus célèbres.

Hephaistos ou Mulciber pour les romains, serait extraordinairement né par le phénomène de parthénogenèse de la déesse Héra. L’histoire raconte que cette dernière l’aurait conçue par jalousie de la naissance d’Athéna, fruit d’une aventure de Zeus son époux.

Ce dieu n’eut pas une enfance joyeuse, car il fut rejeté par sa mère à cause de son répugnant aspect physique. Toutefois, il fut recueilli par Téthys et Eurynome, deux déesses au grand cœur qui l’éduquèrent et demeurèrent auprès de lui jusqu’à sa majorité. D’après la légende, il fut donc élevé dans une sorte de grotte sous-marine dans laquelle il développa des extraordinaires qualités de forgeron.

La très grande dextérité du dieu conquis toutes les créatures marines et particulièrement les nymphes qui chérissaient beaucoup ses splendides colliers et bracelets. Hormis la fabrications de bijoux, ce dieu serait le créateur de superbes et célèbres armes à l’instar de la cuirasse de Diomède, les flèches d’Artémis, les flèches d’Apollon et l’arme d’Achille.

Sa vie aventurière relate qu’Hephaistos aurait tué Mimas au cours de son combat contre l’armée du feu dévorant. Il aurait même pris part à la rocambolesque guerre de Troie. Certains racontent qu’il aurait sauvé Achille d’une mort certaine dans les eaux du Scamandre. Tandis que d’autres lui attribuent la reprise du Feu mythique de Zeus, qui avait été dérobé par Prométhée. D’après cette version, c’est Hephaistos qui aurait été le geôlier de Prométhée.

Ce dieu est toujours vénéré dans certaines parties du monde notamment dans les îles Lipari et le Sud de l’Italie. Les habitants de ces régions continuent de lui attribuer l’origine de certains évènements étranges et surnaturels. Les vestiges d’un de ses temples existent encore dans la ville d’Athènes.

Plusieurs histoires circulent aussi sur sa vie amoureuse et sa légendaire descendance. Pour certain, le dieu se serait marié à une Charite, qui signifie « Grâce ». D’après eux, Algaé aurait été son épouse. Toutefois, la version la plus répandue raconte qu’il serait l’époux de la déesse Aphrodite. Hephaistos aurait donné naissance à la nymphe Cabiro, à Périphétès et à l’infirme Palémon.

Au-delà des cultes et des vénérations, ce dieu apparait dans des livres de légendes grecques. L’art grec le symbolise comme un artisan portant une hache, la tunique à manche et le bonnet de sa profession.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *